Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

This article is available in FRENCH and in ENGLISH

Cet article est disponible en FRANCAIS et en ANGLAIS. La version française se trouve plus bas sur cette page CLIQUEZ ICI

 

ENGLISH

After my past experiences, i wanted to put in practice what i've learned during my vet nurse studies. So, i applied for VetsGo Wild program which take place each year in South Africa.
Studying or being graduated in veterinary field is the only conditon to have access to this training.


Indeed, during those 16 days, and although supervised, we made a lot of injections to wild animals.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Vets Go Wild, the educational program directed by Dr William Fowlds and destined to veterinary and vet nurse students, is a program of 16 days aiming to teach all aspects of the profession of veterinarian in a wild environment: rifle anesthesia, animals relocations, GPS collars, DNA samples, contraceptive implants, ...

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

During this training, my activities have been manifold and more interesting the ones that the others. Indeed, pharmacology courses allowing me to know which anesthetics and tranquillizers to use have been given to me.
I had the chance to train shooting with a rifle, on the ground and from an helicopter.
I took part to different necropsies, met the anti-poaching unit, visited Addo National Park, took part to many game drives to admire the animals, in addition to all the procedures organised in different private game reserves. And they were so much...

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Our procedures were all more exciting than the others and concerned a hartebeest, a blesbock, a waterbuck, some buffalos and elands, a lioness, a giraffe, and two rhinos.
Indeed, with more and more reduced intervention groups, more and more important responsibilities, and a working time increasly shorter, the goal was to train us to complete the procedures by ourselves. And we did it!
“Exciting” and “Frightening” are the words which suit the best to what I felt. But when the moment has come to act, adrenaline takes over and we did what we had to, providing a great sense of relief once the operation were finished and the animal well awake.
 
Most operations concerned relocations, especially for the antelopes and the giraffe.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

In fenced reserves, the different species are generally well protected. If predators are not enough, the population can become too important, becoming a problem for food reserves and water, and can threaten the biodiversity. The consequence is an imbalance and so, 4 solutions are possible:
 

    - Culling (brings money)
    - Relocate (costs money)
    - Habitat manipulation
    - Contraception

 
During Vets Go Wild, we obviously didn’t kill animals. We relocated most of them and injected contraceptive implants to a lioness before the situation becomes more complicated.
 
 

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

During relocations, some species were tranquilized from a car and others, more dangerous, as the buffalo, were tranquilized from an helicopter.
Once tranquilized, the animal is still awake and can see and hear everything. To avoid stress, it’s important to blindfold the animals and be as quiet as possible. The operation also has to be finalized in a record time. That means that everything has to be prepared in advance.
A lot of people are required to carry the animal in the truck, as well as a complete pharmacy box in case of complications.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Most of the courses we received had pharmacology as subject as we had to choose, dose and inject the drugs.


The herbivores
We mixed opiods with tranquillizers. Indeed, mixes give the advantage to reduce side effects as the dosages of each compound are scaled down.
Thus, for the opioids, we have the choice between Ethorphine (largely used during the operations), Fentanyl, Carfentanyl, Thiafentanyl and Butorphenol.
Fentanyl , Thiafentanyl and Carfentanyl are outcast for equines.
 
During Vets go wild, the tranquilizer we used most often is Azaperone but we can use Haloperidol as well (most often for antelopes)
To wake up animals tranquillized with opioids, we used Naltrexone, Nalorphine, Naloxone or Diprenorphine; Naltrexone being used the most often and Diprenorphine being advised for elephants, rhinos and giraffes.
 
The carnivores
We mixed Cycloxylamines (generally Ketamine or Tiletamine) with Benzodiazepines (as Zolazepam) or Alpha 2 agonists (as Medetomidine). It’s not possible to stop the effects of Ketamine but we can partially wake up the animal in stopping Alpha 2 agonists with Alpha 2 antagonists (as Yohimbine or Atipamezole).
 
In the case of the lioness, we mixed Medetomidine with Zoletil (Tiletamine + Zolazepam) and woke it up with Atipamezole.
The dosages depend evidently of the specie and the weight. But some species, although bigger, need less drugs due to the fact they are more reactive.
 
And then…
Hyalase is used in some cases to speed up drugs absorption and Doxapram can be used in case of respiratory problems.
Of course, complications can arise such as bloating in ruminants.  That can seem harmless but that can be fateful. In this kind of case, it is necessary to check that the tong is out (but not too much) and that the position of the animal is correct.
The other option is to inject Draxin (1ml/40kg), anti-inflammatory, or just needling.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

During operations, vet students worked in small groups and have shared the different tasks:
 

    - Put the animal in the right position
    - Blindfold
    - Check respiration, heart beatings, temperature
    - Take off the dart and inject 1/3 tube of Rilexenne
    - Inject Multivit
    - Inject Penicillin
    - Check blood colour – oxygen?
    - Take blood sample – 3 tubes
    - Put the antiparasitic if it’s a relocation
    - Carry the animal in the truck if it’s a relocation
    - Inject the reversal (intravenous)

In addition, we performed the necessary care to the animals. I explain it in the next paragraphs

During this procedure, as the Waterbuck wasn't asleep, it wasn't possible for me to have a better position. This animal kicked some of us.
During this procedure, as the Waterbuck wasn't asleep, it wasn't possible for me to have a better position. This animal kicked some of us.

During this procedure, as the Waterbuck wasn't asleep, it wasn't possible for me to have a better position. This animal kicked some of us.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

The lioness was the object of anaesthesia in order to make a scan, after being shaved. We wanted to check if she was pregnant or not before to inject her 2 contraceptive implants. (Normal dosage for a lioness)
Indeed, the size of the reserve wasn’t sufficient to host more lions. As all the reserves already have their lions, it would be impossible to relocate the babies once grown up.

This is not something definitive since the implants have temporary effects.
 

 

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages
Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages
Injection of contraceptive implant - picture by Gilles Dubois - https://www.gillesadubois.com/

Injection of contraceptive implant - picture by Gilles Dubois - https://www.gillesadubois.com/

Picture by Gilles Dubois - https://www.gillesadubois.com/

Picture by Gilles Dubois - https://www.gillesadubois.com/

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

The rhinos (mother and son), on the other part, were tranquillized to allow us to place GPS collars, and take DNA samples. In the most luxurious reserves, rhino horns are not cut to avoid poaching.  These are the means employed to secure the property and its inhabitants which are optimized. Indeed, the females consider males horns before to choose a breeding partner. Tourists also want to see “complete” rhinos.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages
Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

A young giraffe has been relocated in another reserve. As orphan she was unprotected. The reserve where it currently lives doesn’t have predators. It will then, evolve serenely.

Giraffe relocation is something very risky, as the neck and the legs are delicate. We tranquilized it the time to make some injections and pass the strings which allow us to direct it towards the truck once awake. The operation went well even if we had some fears.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

It is obviously thanks to the supervision of the Doctor Fowlds and his team composed by Doctor Emily Baxter, and, Amber Smith and Candice Momberg, vet nurses, that we had the chance to live such amazing experiences. Without to forget the guides and other people involved: Asher, Jacques, François, Ryan and Wayne.
 
Thank you!

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages
Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Video by Sam Tippets

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

FRANCAIS

Après mes précédentes expériences, j'avais envie de mettre en pratique ce que j'avais appris durant mes études d'assistante vétérinaire. J'ai donc postulé pour le programme Vets Go Wild, qui se déroule chaque année en Afrique du Sud.

Faire des études dans le domaine vétérinaire est la seule condition à remplir pour avoir accès à cette formation; car c'est bien d'une formation qu'il s'agit et non pas d'un volontariat comme à mon habitude.

Et pour cause, durant ces 16 jours, et bien que surveillées, nous avons fait énormément d' injections aux animaux.

 

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Vets Go Wild, le programme éducatif supervisé par le Docteur William Fowlds et destiné aux étudiants vétérinaires et assistants vétérinaires, est un programme de 16 jours visant à enseigner toutes les facettes du métier de vétérinaire dans un environnement sauvage, à savoir: les anesthésies au fusil, les délocalisations d'animaux, ainsi que les colliers GPS, les prélèvements ADN et les implants contraceptifs,...

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Durant cette formation, mes activités ont été nombreuses et plus intéressantes les unes que les autres. En effet, des cours de pharmacologie me permettant de savoir quels anesthésiants et tranquillisants utiliser m'ont été donnés. J'ai eu l'occasion de m'entraîner au tir au fusil au sol et depuis un hélicoptère. J'ai participé à différentes autopsies, rencontré l'unité anti-braconnage, visité Addo national park, fait de nombreux game drive pour contempler les animaux, en plus de toutes les procédures organisées dans différentes réserves privées. Et elles furent nombreuses!

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Du hartebeest (bubale roux), au blesbock (damalisque à front blanc), en passant par le waterbuck (cobe à croissant ou antilope sing-sing), l'élan, le buffle, la lionne, la girafe, et deux rhino, nos interventions ont été plus palpitantes les unes que les autres.

En effet, avec des groupes d'intervention de plus en plus réduits, des responsabilités de plus en plus importantes, et un temps de travail de plus en plus court, le but était de nous former à accomplir les procédures par nous-même. "Excitant" et "effrayant" sont des mots qui conviennent bien à ce que l'on ressent. Mais le moment venu, c'est l'adrénaline qui prend le dessus et on fait ce qu'on a à faire, laissant place à un grand sentiment de soulagement une fois l'opération terminée et l'animal sur ses pattes.

La plupart des opérations concernaient des délocalisations, notamment pour les antilopes et la girafe.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Dans des réserves privées cloturées, les différentes espèces sont généralement mieux protégées contre le braconnage et si les prédateurs ne sont pas assez nombreux, le nombre d'animaux devient trop important pour les réserves de nourriture à disposition, les points d'eau, et peuvent ainsi menacer la biodiversité. Un déséquilibre s'installe et face à cette situation, il y a 4 solutions possibles: 

  • tuer les individus (pratique courante appelée "culling" et qui rapporte de l'argent)
  • délocaliser les individus (pratique qui coûte de l'argent)
  • manipuler leur habitat
  • la contraception

Durant Vets Go Wild, nous n'avons évidemment tué aucun animal. Nous avons délocalisé la plupart d'entre eux et avons injecté des implants contraceptifs à une lionne avant que la situation ne devienne plus compliquée. 

 

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Lors des délocalisations, certaines espèces ont été anesthésiées depuis une voiture alors que d'autres, plus dangereuses, comme le buffle, ont été anesthésiées depuis un hélicoptère. 

Une fois endormi, il est important de s'assurer que l'animal ne voit rien et n'entende rien et de finaliser l'opération en un temps record afin de limiter le stress de l'animal. 

Tout doit donc se passer dans le silence et tout doit être prévu et préparé pour qu'au moment X, tout se passe le plus rapidement possible. 

Il faudra évidemment suffisamment de gens pour porter l'animal dans le camion, un camion assez grand, une pharmacie complète et le matériel nécessaire,...

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

La plupart des cours auxquels nous avons assistés avaient pour sujet la pharmacologie puisque nous allions devoir choisir, doser et injecter les drogues. 

Les herbivores

On mélange des opioïdes avec des tranquillisants. En effet, les mélanges permettent de réduire les effets secondaires puisque les doses de chaque composant sont réduites. Ainsi, au niveau des opioïdes, on retrouve l'Etorphine (largement utilisée durant l'expérience), le Fentanyl, le Cargentanyl, le Thiafentanyl et le Butorphenol. Le Fentanyl, Carfentanyl et Thiafentanyl étant proscrits pour les équidés.(zebres et chevaux)

Durant l'expérience, le tranquillisant le plus utilisé fut l'Azaperone mais on peut aussi utiliser l'Haliperidol.(le plus souvent pour les antilopes)

Pour réveiller les animaux anesthésiés avec des opioïdes, on utilsera du Naltrexone, de la Nalorphine, du Naloxone ou du Diprenorphine; le Naltrexone ayant été utilisé le plus souvent et le Diprénorphine étant conseillé pour les éléphants, rhinocéros et girafes.

 

Les carnivores

On mélange des Cycloxylamines, et plus généralement la Ketamine ou le Tiletamine avec des Benzodiazepines comme le Zolazepam ou des Alpha 2 agonistes comme la Medetomindine. Il n'est pas possible de stopper les effets de la Ketamine mais on pourra partiellement réveiller l'animal en stoppant les effets des Alpha 2 agonistes avec des Alpha 2 antagonistes comme le Yohimbine ou l'Atipamezole. 

 

Dans le cas de la lionne par exemple, nous avons mélangé du Medetomidine avec du Zoletil (Tiletamine + Zolazepam) et l'avons réveillée avec de l'Atipamezole.

Bien évidemment, les doses dépendent des espèces et du poids. Certaines espèces , bien que plus grosses ont besoin de moins de drogues car elles sont plus réactives. 

 

Et puis...

Le Hyalase est utilisé dans certains cas pour accélerer l'absorption des drogues et le Doxapram en cas de problèmes respiratoires.

Evidemment, des complications peuvent survenir comme des ballonements chez les ruminants. Cela semble anodin mais cela peut leur être fatal. Dans ce genre de cas, il convient de s'assurer que la langue est sortie mais pas trop et que la position de l'animal est bonne ( sur le sternum sauf pour les éléphants et la girafe) On peut aussi injecter du Draxin 1ml/40kg, des anti-inflammatoires ou éventuellement avoir recours au needling. 

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Lors de ces opérations, les participantes ont évolué en petits groupes et se sont réparties les différentes tâches:

  • mettre l'animal dans la bonne position
  • bander les yeux
  • vérification des constantes tout au long de l'opération : respiration, fréquence cardiaque, température
  • retirer la fléchette anesthésiante et injecter 1/3 de tube de Rilexenne
  • injecter le Multivit
  • injecter la pénicilline
  • vérifier la couleur du sang - oxygène?
  • prendre des échantillons de sang - 3 tubes
  • mettre de l'antiparasitaire si il s'agit d'une délocalisation
  • mettre l'animal dans le camion
  • injecter le "reversal" (intraveineuse)

A cela s'ajoutent les éventuelles prises d'échantilons ADN, échantillons de corne, placement de bracelets GPS, rasage pour échographie, rasage et désinfection pour injection d'implants contraceptifs, ...

Vérification des constantes d'un Waterbuck - Le waterbuck étant encore un peu conscient, me positionner du côté de ses pattes m'était impossible.
Vérification des constantes d'un Waterbuck - Le waterbuck étant encore un peu conscient, me positionner du côté de ses pattes m'était impossible.

Vérification des constantes d'un Waterbuck - Le waterbuck étant encore un peu conscient, me positionner du côté de ses pattes m'était impossible.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Une jeune girafe a été déplacée dans une autre réserve. Ayant perdu sa mère, elle était vulnérable. La réserve dans laquelle elle se trouve actuellement ne comporte pas de prédateur. Elle pourra donc évoluer plus sereinement.

Une délocalisation de girafe est quelque chose de très risqué, le cou de la girafe étant fragile, tout comme ses pattes. Nous l'avons donc anesthésiée le temps de lui faire les soins et de passer les cordes qui nous ont permis de la diriger vers le camion une fois réveillée. L'opération s'est bien déroulée même si nous avons eu quelques frayeurs.

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

La lionne quant à elle, a fait l'objet d'une anesthésie dans le but de lui faire une échographie, après un rasage minutieux du maillot^^. Nous voulions vérifier qu'elle n'attendait pas de petits avant de lui mettre deux implants contraceptifs (dosage normal pour une lionne)

En effet, la taille de la réserve n'est pas suffisante pour accueillir plus de lions pour l'instant. Etant donné que toutes les réserves ont déjà leur quotas de lions, il serait impossible de délocaliser les petits. Qui plus est, les implants ont un effet temporaire et la lionne est encore jeune.

 

Rasage d'une lionne pour l'injection d'un implant contraceptif

Rasage d'une lionne pour l'injection d'un implant contraceptif

Injection de l'implant

Injection de l'implant

Injection de l'implant - Photos par Gilles Dubois https://www.gillesadubois.com/

Injection de l'implant - Photos par Gilles Dubois https://www.gillesadubois.com/

Photo de groupe - Photos par Gilles Dubois https://www.gillesadubois.com/

Photo de groupe - Photos par Gilles Dubois https://www.gillesadubois.com/

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Les rhinocéros (mère et petit) ont été anesthésiés pour permettre la pose de bracelets GPS, et la prise d'échantillons ADN et de corne. Dans les réserves les plus luxueuses, les cornes de rhinocéros ne sont pas coupées pour éviter le braconnage. Ce sont les moyens employés pour sécuriser la propriété et ses habitants qui sont optimisés car les touristes veulent voir des rhinocéros "entiers". De plus, les femelles considèrent les cornes des mâles avant de se choisir un partenaire pour la reproduction.

Injection de penicilline

Injection de penicilline

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

C'est évidemment grâce à l'encadrement du docteur William Fowlds et de son équipe composée du docteur Emily Baxter et  Amber Smith et Candice Momberg, assistantes vétérinaire, que nous avons pu vivre ces incroyables expériences. Sans oublier les guides: Asher, Jacques, François, Ryan et Wayne.

 

 

Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages
Vets Go Wild 2017 : Wild animals veterinary courses \ cours vétérinaires animaux sauvages

Vidéo souvenir de l'aventure réalisée par Sam Tippets

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Celine Js

Eco-volontaire végane, passionnée par la nature. Blogueuse par besoin de partager, d'informer mais aussi parfois de dénoncer les injustices. Révoltée mais jamais résignée. Il est grand temps de bouger!
Voir le profil de Celine Js sur le portail Overblog

Commenter cet article